novembre 2016

Format 4 : Fac 183 (Peter Saville),

paru sur le site Tombolo.

Bientôt. Dans le bleu orangé d’une aurore ou le bleu pourpre d’un crépuscule, patiemment ou à brûle-pourpoint, la mort sévira. La feuille que Peter Saville a conservé lors d’un après-midi au Windsor Great Park s’étiole et elle se décomposera intégralement. Le soir même de sa chute, ce jour où la sève n’était plus assez puissante pour la raccrocher à un ensemble, le graphiste s’est planté dans une forêt, pour capturer, resserrer dans un espace fermé, grâce à son complice le photographe Trévor Key, une larme de châtaignier. Un cliché a été retenu. Quelques feuilles ont été ramassées comme indices d’un concept photographique. Une fragile lame végétale, ni ratatinée, ni brûlée, à peine rongée, a été encapsulée dans un bleu nuit. Comment devant l’inéluctable aussi léger que la tombée de la nuit, que le lâcher des feuilles, ne pas succomber au charme de l’évanescence, comment devant l’inéluctable ne pas enrager de formules passives ?
 

1987 : Peter Saville fige la chute d’une feuille pour un album de New Order, comportant deux titres, Truth Faith et 1963. De la figure poétique des feuilles mortes s’éparpillant dans le vent, il isole un unique élément. L’enveloppe végétale courbée par le vent se fossilise en un corps minéral, une feuille d’or. Le directeur artistique accélère le processus, toute once de vie a disparu, nimbée dans un précipité esthétique.

(...)http://www.t-o-m-b-o-l-o.eu/meta/format-4-fac-183/